Skip to main content

Un «POINFOR» pour la mobilité solidaire dans le Valenciennois

By POINFORNo Comments
L’accessibilité à l’emploi ou une formation professionnelle est un sujet problématique pour les demandeurs d’emplois, les bénéficiaires du RSA, ou des salariés à temps partiel à faibles revenus, un ratio conséquent sur le Valenciennois. C’est pourquoi, l’association d’insertion « Poinfor » apporte une réponse originale et structurée pour une offre d’entretien, voire de réparation mécanique, d’un véhicule à quatre ou à deux roues, mais à coût réduit pour ce public en difficultés sociales. C’est un choix extrêmement pertinent !


Le Valenciennois ne manque pas de supports d’insertion. Parmi ceux-ci, depuis 1991, vous avez  l’association« Poinfor » dans le domaine de la formation, de l’insertion, et de l’accompagnement professionnelle. En mai 2019, elle a rejoint l’association « PHARE » regroupant 15 acteurs de l’économie sociale et solidaire dans le Hainaut-Cambrésis.
Atelier mécanique situé au 1 rue Rosalie Levasseur à Valenciennes

Au sein de ce nouvel acteur solidaire, PHARE, une commission mobilité s’est rapidement mise en place où « nous avons pointé le problème de la mobilité, l’obtention du permis de conduire, puis l’entretien de votre véhicule. Poinfor s’est portée candidate pour la création de cet atelier de mécanique automobile », explique Patrick Beaudoin, le Président de l’AJAR, mais également co-président de l’association PHARE. D’ailleurs, la première plénière de cette association s’est déroulée chez un membre, la Clé du Permis.

L’objectif est de proposer à un coût très accessible « l’entretien de votre véhicule, la révision classique, mais aussi des réparations même très importantes pour les véhicules des particuliers, voire les utilitaires, mais également les deux roues. Ensuite, nous proposons également la réparation des machines (tondeuses…) pour les espaces verts », explique Pascal Pattiniez, le Président de l’association Poinfor.

Pas sur le secteur concurrentiel

Bien sûr, l’objet n’est pas de concurrencer le secteur marchand. Cette possibilité est conditionnée exclusivement à votre éligibilité « comme demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, ou travailleurs à temps partiels à faible revenus », précise le Pascal Pattiniez.

Pour autant, le champ de l’insertion s’élargit à travers cette initiative. « Nous avons recruté un encadrant, Mouloud, avec plus de 30 ans d’expérience et à ce jour 5 personnes en CDDI (Contrat à Durée Déterminée d’Insertion). Pour la rentrée, compte tenu de la montée en charge de l’activité, nous allons recruter deux nouveaux CDDI », explique Eric Véron, le Directeur de l’association Poinfor.

Sur son fonctionnement, le Président Pascal Pattiniez insiste sur un système très encadré « qui n’est pas celui d’un garage solidaire, l’expérience sur le Valenciennois (en procédure judiciaire) nous a laissé un goût amer. Ici, nous avons une comptabilité, une facturation, des fiches d’interventions, etc. ».

La réparation mécanique en cohérence avec la mobilité

Eviter les freins périphériques à l’accès à l’emploi, voilà le sens de ces initiatives. « Nous restons cohérents sur la mobilité. A travers Phare, et l’association la Clé du Permis, nous avons pu faire passer 30 Permis de Conduire à des demandeurs d’emplois, dont un mois en continu afin de passer le code ce qui n’est pas évident pour une personne de 40/50ans », explique Eric Veron.

Véhicule pour espaces verts

Dans cette logique de la mobilité, le Permis de conduire en poche amène un usager à chercher un véhicule dans ses moyens financiers. « Par suite, un véhicule ancien peut engendrer des réparations plus importantes et un problème financier à la clé. Nos tarifs à l’heure sont très accessibles. Par contre, nous recevons encore très peu de deux roues, alors que nous pouvons tout réparer, moto, scooter, trottinettes électriques. Plus globalement, nous proposons des formation qualifiantes pour des métiers qualifiés. Il n’y a pas que les métiers du BTP et des espaces verts dans l’insertion professionnelle  », déclare Eric Veron.

« On fait toutes les réparations », Mouloud

Dans la pratique, l’atelier est ouvert depuis mars dernier, les salariés et leur encadrant s’attèlent aux réparations mécaniques quasi sans limites. « On fait toutes les réparations (ou presque). Actuellement, nous recevons 15 véhicules par mois. Nous avons déjà changé un moteur complet, mais également des joints de culasse etc. Ensuite, pour le matériel espace vert, un moteur reste un moteur ! », commente Mouloud, l’encadrant recruté par l’association Poinfor.

Concrètement, Mouloud explique le modus operandi « nous recevons le client. Nous effectuons un devis, nous lui envoyons. Dès sa validation, nous démarrons les travaux… comme dans n’importe quelle garage. Il n’y a donc aucune réparation en solo par le propriétaire du véhicule », ajoute l’encadrant. Toutefois, il nuance sur l’état d’esprit de l’équipe « c’est plus comme une famille, il n’y a pas ce rapport entreprise/client ! », ajoute-t-il.

Poinfor : 1 Rue Rosalie Levasseur à Valenciennes/03 27 20 17 29/astrid.kotalapoinfor@gmail.com

Membres de l’équipe présents, Lahoucine, Dany,Yannick, et Mouloud.